MontBlanc
0
Aucun produit dans le panier

Mains de maîtres

Héritiers de cette tradition et forts d’un savoir-faire unique, Jérôme Lamic et Jean-Michel Cayron, Meilleurs Ouvriers de France spécialisés dans la haute coutellerie, sont les “mains” de la maison Vent d’Aubrac.

Ils sont à la fois gardiens et garants de la qualité exceptionnelle des couteaux de la Maison.

Jean-Michel Cayron

Meilleur Ouvrier de France 2007 – 2011

Représentant de la quatrième génération de Laguiolais, Jean- Michel Cayron a été élevé dans la passion de l’artisanat ; une passion qui lui a été transmise très jeune par son père, tailleur de pierre. Très vite attiré par le dessin et le travail de la gravure, il décide de perfectionner son art dans le milieu de la coutellerie, véritable terrain d’expression pour lui.

Il reçoit son premier titre de Meilleur Ouvrier de France en 2007, puis un deuxième en 2011. Fort de ses 22 ans d’expérience, il se lève tous les jours avec la même passion, doublée de l’enthousiasme de transmettre son savoir-faire aux jeunes générations.

Jérôme Lamic

Meilleur Ouvrier de France 2015

Fils de coutelier, Jérôme Lamic a développé une aisance naturelle dans l’art de la coutellerie. Ce n’est pourtant qu’à l’âge de 19 ans qu’il décide de suivre les traces de son père et de perfectionner son talent. Il fait alors la rencontre Jean-Michel Cayron, qui devient pour lui bien plus qu’un guide: un maître à penser. Au-delà d’une relation professionnelle, c’est une véritable amitié qui s’est tissée entre eux. Une complicité qui se traduit aujourd’hui par la création d’une collection de couteaux à quatre mains.

En 2015, il reçoit à son tour le titre de meilleur ouvrier de France ainsi que celui de plus jeune ouvrier de France en coutellerie.

Cyrille Manelphe

Meilleur Ouvrier de France 2015

Cyrille Manelphe s’est révélé, tant professionnellement que personnellement, à l’âge de 26 ans, en croisant le chemin de l’artisanat et du couteau par hasard, alors que rien ne l’y prédisposait.
Gourmand d’apprendre, il s’est formé « sur le tas », ne négligeant aucun conseil ni expérience, et a choisi d’en faire son métier. Cherchant au départ un travail, il s’est en effet découvert une passion. Exigeant et perfectionniste, Cyrille ne ménage jamais ses efforts pour créer, exprimer ou perfectionner son art.
Il s’est présenté au concours de « Un des Meilleurs Ouvriers de France » en 2007 puis en 2011. Sur cette deuxième édition, il a tenu le titre de MOF dans ses mains pendant cinq minutes, comme il le dit lui-même, avant qu’un ressort défectueux d’une de ses pièces ne cède… et l’en prive.

Mais qu’à cela ne tienne… déterminé et engagé, Cyrille a obtenu ce titre de Meilleur Ouvrier de France dans la catégorie Couteaux de chasse en 2015.
Son art est fin et pur. Il donne à ses créations force et douceur, redonnant à la chasse toutes ses lettres de noblesse. Très proche de la nature, il travaille avec passion et respect les matériaux que celle-ci nous offre, avec un attrait particulier pour les bois de cerfs. Entre ses mains, ce matériau, que nous pourrions considérer comme mort, reprend vie et s’en trouve magnifié.

Une grande chance pour ceux qui croisent son chemin : Cyrille parle avec passion et aussi bien qu’il l’exerce, de son métier, et vous emmènera sans nul doute dans cet univers enchanteur.

Michel Frayssou

Forgeron

« La passion est une chance », tel est le moteur de Michel depuis plus de 25 ans.

Sa passion s’exprime sous l’étendard Vent d’Aubrac comme l’un des piliers de la maison.

Il élabore l’acier damas dont sont tirées nos lames. A la façon d’une pâte feuilletée, Michel soude ensemble plusieurs morceaux d’aciers de nuances différentes à la forge. Le lopin obtenu est ensuite étiré au marteau-pilon, replié et soudé à nouveau jusqu’à l’obtention d’un bloc de plusieurs centaines de couches. C’est de ce bloc que naissent les lames Damas.

Guillaume Frayssou

Forgeron

Fils de Michel Frayssou, Guillaume Frayssou est tout aussi passionné que son père. Profondément attaché à ses racines familiales, il fait aussi parti des forgerons de la maison Vent d’Aubrac.

Michel et Guillaume forment plusieurs personnes à l’art ancestral de la forge. À l’image des couteaux, il est important de s’assurer que leur savoir-faire perdure. La perfection demande du temps, et nous ne parlons pas d’heures, ni même de jours. C’est un devoir de transmettre ces traditions aux prochaines générations dont dépend le patrimoine de la maison.

Une maison d’excellence

Sous la direction de trois Meilleurs Ouvriers de France et des meilleurs forgerons, nous faisons vivre avec humilité une tradition ancestrale, l’art du couteau fait-main et sur-mesure. Nous élaborons nos créations à partir de matériaux d’exception, comme la molaire ou l’ivoire de mammouth, l’ambre, la nacre et le météorite. Toutes les matières d’origine animale respectent par ailleurs la convention sur le commerce international des espèces de faune et de flore sauvages menacées d’extinction (CITES).

Au départ, il y a la matière, le métal, que l’on domestique, on le plie, on le replie, jusqu’à ce qu’il devienne une lame de plus en plus raffinée, de plus en plus élégante, une lame qui exprime le travail du temps et le savoir-faire de l’homme.

Nos lames sont fabriquées, dans notre forge, avec la technique du Damas, venue d’Orient, qui date de plus de 2000 ans. Nous effectuons une sélection d’aciers de très haute qualité, durs et flexibles.